Graphes d'évolution de la COVID-19

au 24 septembre 2020 (ou 21/9/2020)

L'augmentation de l'incidence mondiale de l'épidémie mondiale à Coronavirus a incité Epi-Sûre à sélectionner quelques indicateurs majeurs. Ils permettent de suivre chaque jour ou chaque semaine l'évolution de la pandémie.

Les sources principales sont le site GEODES de Santé Publique France (https://geodes.santepubliquefrance.fr/) et sont actualisées deux fois par semaine.

Les graphes suivants sont présentés (à partir du 1er août 2020 en général) en partant des indicateurs les plus graves (et les plus solides sur le plan épidémiologique, mais souvent tardifs).

  1. Mortalité quotidienne en France (attribuée à la COVID-19)

  2. Patients présents ou nouvellement admis en réanimation chaque jour (France)

  3. Patients présents en hospitalisation chaque jour (France)

  4. Nombre de tests PCR réalisés par jour (France) et incidence pour 100 000 habitants

  5. Nombre de tests PCR positifs par jour (France) et incidence pour 100 000 habitants

  6. Taux de positivité pour 100 000 habitants (France)

  7.  Taux d'incidence de tests positifs par départements pour 100 000 habitants

  8. Incidence pour 1 00 000 habitants des décès liés au COVID-19 dans le monde

  9. Nombre de décès déclarés à l'état civil par mois de 2017 à 2020

Graphe 1

Les décès relevés sont les décès hospitaliers attribués à la COVID-19.

On observe une augmentation de l'incidence à partir du 15 septembre 2020. Trait bleu : moyenne mobile sur 5 jours.

NB : le 18 septembre 123 décès ont été notifiés, mais il s'agissait d'un biais déclaratif (la moyenne des deux jours suivants et précédents a été mise à 38)

Le total cumulé des décès au 16 septembre est de 20 494 dans les hôpitaux et de 10 528 dans les EHPAD.

Graphes 2a et 2b

Le nombre de patients en réanimation est en légère hausse depuis le 6 septembre, ainsi que le nombre de nouvelles admissions (mais avec un effet "week-end" authentique ou déclaratif ?).

Les taux d'incidence varient selon les départements.

Graphe 3

Les hospitalisations sont en légère hausse depuis le 6 septembre.

Graphe 4

 Données publiées en léger retard (quelques jours).

Il existe un fort effet "week-end" avec de faibles effectifs le samedi et le dimanche.

Les incidences quotidienne des jours ouvrables sont en augmentation autour de 300 tests pour 100 000 habitants (3 pour mille).

Graphes 5a et 5b

Le nombre de personnes positives est en augmentation depuis un mois. A noter un fort effet "week-end" avec de faibles effectifs le samedi et le dimanche.

Les incidences des jours ouvrables sont en augmentation autour de        10 000 tests positifs par jour, avec un taux d'incidence de 15 à 20 pour 100 000 habitants.

Il existe de profondes disparités selon les départements (voir graphe 7).

Graphe 6

Le taux de positivité est difficile à interpréter : il existe en effet deux populations radicalement différentes qui, selon leur répartition, peuvent influer sur ce taux :

- les personnes asymptomatiques qui demandent des tests pour des raisons personnelles, professionnelles ou par "cas contact". Si elle sont positives, ce sont des "porteurs sains" (non malades) du virus SARS-Cov-2

- les personnes symptomatiques qui demandent un test diagnostique et qui sont donc infectées et atteintes du COVID-19 au sens strict.

Selon le dernier bilan hebdomadaire de Santé Publique France (S38), la proportion des cas symptomatiques augmente chez les personnes positives (par augmentation de l'incidence des cas, ou par augmentation des tests chez les personnes symptomatiques ?).

Graphe 7

Les taux d'incidence des tests positifs servent aux décisions de prévention et de protection.

Sont présentées des données hebdomadaires (Semaine 38 du14 au 20 septembre 2020).

Le seuil d'alerte est défini à partir de 50 pour 100 000 habitants (à voir si c'est sur une journée ou par semaine ?). Mêmes réserves que pour le graphe 6.

 

Les départements les plus touchés correspondant respectivement aux villes de Paris, Lille, Toulouse, Marseille, Lyon.

Les départements de l'Ouest ont des taux plus faibles (Loire-Atlantique est à 47).

Graphe 8

 

Nombre de décès déclarés liés au COVD-19 rapportés à 100 000 d'habitants dans le monde.

La France est le 15ème pays avec 45 décès pour 100 000 habitants et est devancée, en Europe de l'Ouest, par la Belgique, l'Espagne, Le Royaume-Uni, l'Italie et la Suède.

Données de Johns Hopkins University.

Réserves évidentes sur le dénombrement des décès et leur attribution à la COVID-19 dans certains pays....

Graphe 9

 

Nombre de décès déclarés à l'état civil par mois de 2017 à 2020.

On voit que

- l'excès des décès a été observé en mars et avril 2020,

- les mois suivants (mai, juin) ont vu le nombre de décès semblable aux années précédentes

- les derniers mois connus (juillet et août) ont présenté un nombre de décès plus faible.

​© 2023 by Yoga by the sea. Proudly created with Wix.com

  • Twitter Clean
  • w-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now